Biographies

Laurence Olivier

chant, programmation électronique, composition, textes, arrangements

Biographie Laurence OlivierLaurence Olivier, chanteuse, song writer, productrice et compositrice, est une artiste au parcours riche et atypique. Ses chansons portées par une belle personnalité vocale proche de Liz Frazer, Joni Mitchell ou Björk, dévoilent un univers musical élégant et aérien qui mêle subtilement électro atmosphérique, folk, trip hop et jazz. Elle a composé en solo nombre de chansons un rien minimalistes où son sens mélodique s'épanouit sur des textes qu'elle écrit ou qu'elle emprunte parfois à des poètes comme l'américaine Emily Dickinson, mais également des bandes sonores pour le court métrage, la danse, le nouveau cirque et le théâtre.

Elle a fondé MISSIVE avec le talentueux guitariste Vincent Aubague, binôme où le duo donne libre court à une complicité créative autant pour la composition que pour la production de leurs albums.

Sa passion pour le chant et la composition remonte à l'enfance où elle s'enregistre et compile des ambiances sonores, des chants et des textes, visite régulièrement la bibliothèque de son père, poète et parolier à ses heures et lit Rimbaud. Adolescente, elle s'accompagne à la guitare, chante les Beatles, Léonard Cohen. C'est un concert d'Ella Fitzgerald et quelques mots échangés avec la grande dame du swing qui provoque en elle le désir de chanter le jazz. Elle fait ses premiers concerts accompagnée par un big band à 16 ans, poursuit sa formation en chant, harmonie et piano à l'Aimra, école de jazz lyonnaise, puis à l'ENM de Villeurbanne, parallèlement à des études de lettres qu'elle abandonne après l'obtention d'une licence. Très vite, les concerts s'enchaînent : au sein de différentes formations de jazz, elle interprète Gershwin, Ellington, Monk, Coltrane, Mingus.

Portée par la nécessité de créer son propre univers musical qu'elle aborde en autodidacte, elle s'initie aux machines électroniques : la découverte d'artistes comme Laurie Anderson, Steve Reich, Brian Eno, Björk, va être déterminante. Elle écrit, compose et interprète des spectacles où interagissent musique, poésie et images projetées à l'esthétique inspirée des surréalistes et du cinéma muet (No Woman's land, Daffodil). Elle compose également pour le nouveau cirque, la danse, le théâtre et le court métrage : elle signe les bandes sonores et collabore à la conception des spectacles du jongleur chorégraphe Jérôme Thomas (notamment Ixbé, Hic Hoc) qui devenues des références du genre tournent dans le monde entier. Elle écrit et enregistre pour Véronique Olmi "Miniatures" pour le Diable adaptation théâtrale du récit de Marina Tsvetaeva, la musique du film sur E. Jules Marey, inventeur de la "chronophotographie"(Musée Marey) et publie son premier album Perpetuum Mobile (Body&Soul 1999). Multipliant les experiences artistiques, on la retrouve également comédienne chanteuse dans Anatomie Titus Fall of Rome de Philippe Vincent (Festival in d'Avignon 2001).

Elle puise dans ses tournées et voyages aux quatre coins de la planète, de New York à St Petersbourg en passant par Berlin, l'Afrique, l'Asie du Sud Est et l'Amérique Centrale, visions et impressions qui émergent de ses textes et donnent le ton d'un univers original de chansons à la fois intemporelles et modernes qui voyagent entre climats électroniques et instrumentation acoustique, tour à tour intimistes ou plus engagées. Si l'anglais, sa langue de prédilection pour le chant, lui vient naturellement du jazz et de ses influences musicales anglo-saxonnes, elle utilise aussi parfois sa voix comme un instrument intégrant l'apport d'autres cultures, sans support textuel.

En résidence à Larc scène nationale Le Creusot, où elle avait déjà créé le spectacle Dickinson, concert solo électro – vocal conçu à partir de poèmes et de lettres d'Emily Dickinson, elle présente Turning Point (Mélodie 2002 –1ère partie de Hooverphonic), projet mêlant électro-rock et vidéo, co-écrit avec le guitariste Vincent Aubague. Installée à Paris, revenant à des formats de chansons intégrant des influences plus folk et jazz tout en affinant sa griffe électro, elle sort l'album « Missive » chez Harmonia Mundi en 2007 composé et réalisé avec Vincent Aubague. Après une série de concerts à Paris, une tournée dans toute la France et en Suisse, une résidence à l'EMB Sannois, Laurence Olivier, coup de coeur de la SMAC la Luciole d'Alençon et du festival les extras sonores aux côtés de l'O.N .B, d'Asa, Cocoon et Dionysos, elle était en résidence dans ce lieu fin 2013 avec THE MISSIVE nom de groupe sous lequel se présente désormais le binôme avec Vincent Aubague pour la création du nouveau live lors de la sortie de l'album "Go Between" (Celluloïd Records 2013).

Après une résidence avec The MISSIVE à la Luciole SMAC d'Alençon, un live sur Europe 1, et de nombreux concerts dans les salles parisiennes (3 Baudets, La Bellevilloise, Fête de l'Humanité…) elle adapte sous le titre DAFFODIL sa création autour d'Emily Dickinson, qu'elle présente en 2014 au Centre Européen de Poésie dans le cadre du Festival d'Avignon et en tournée à Paris et en région. Elle compose et enregistre avec The MISSIVE le nouvel album "Metropolis" (Cristal/Inouïe/Believe 2019) actuellement en tournée. Elle réalise le clip vidéo de la chanson "Passageway" en collaboration avec la danseuse Megane Deprez, et autour d'images intégrant poésie urbaine et espaces naturels.


Vincent Aubague

Biographie Vincent Aubague

Les Musiciens

Biographie Les Musiciens